L'usurpation d'identité en France

S'informer, se protéger

Les moyens de paiement électronique : une mine d’or pour les usurpateurs

Posted by P&A sur 10 novembre 2009

Le développement accéléré du commerce en ligne pose la question de la parade à apporter face à un nouveau type de criminels sur la toile. En effet, la forte hausse des escroqueries, infractions économiques et financières (EIEF) depuis quatre ans a fait l’objet d’une étude particulière par les services spécialisés dans l’analyse des phénomènes criminels. Il en ressort que les fraudes aux moyens de paiement, tout comme les escroqueries, impactent de façon significative les chiffres de la délinquance. En particulier, la recrudescence des infractions liées à l’utilisation de moyens de paiement électronique et à la généralisation des achats en ligne, oblige l’utilisateur à observer quelques règles de prudence face à une délinquance qui profite généralement sinon de la naïveté de l’usager, du moins du manque d’information dont il pâtit et bénéficie d’une grande diversité de modes d’actions qui rend difficile la protection des usagers.

En bref, les différents types d’utilisation frauduleuse de moyens de paiements électroniques



Le skimming :

Il permet le vol des données de la piste de la carte bancaire au moyen d’une fausse façade (skimmer). Parallèlement, une mini-caméra vous filme en train de composer votre code confidentiel (distributeur automatique de billets, pompe à essence…).

Le phishing ou hameçonnage :

Phishing est un terme anglais qui serait construit sur l’expression password-harvesting-fishing, soit « pêche aux mots de passe ». Cette pratique est destinée à soutirer des informations à des internautes en leur adressant un courriel. Ce dernier usurpe l’identité de banques ou de fournisseurs de services en ligne ou de sites marchands. Abusant de la crédulité des destinataires, les malfaiteurs collectent des données confidentielles. Plus de détails sur le phishing

phishing2009-02-18-1234986039

Le hacking :

Terme générique désignant l’intrusion dans un système ; ici il s’agit d’obtenir de manière frauduleuse des informations bancaires en piratant un site d’achat en ligne par exemple.

Le scam :

Le scam qui signifie ruse en anglais est une pratique frauduleuse de nature différente des trois précédentes puisqu’il ne consiste pas à usurper l’identité de la victime en lui dérobant des informations bancaires confidentielles mais à extorquer des fonds en faisant miroiter aux victimes des sommes d’argent conséquentes. La démarche est simple : L’internaute reçoit un mail qui lui explique qu’il doit aider un individu à récupérer un héritage en utilisant son compte bancaire comme un compte de transit. S’il mord à l’hameçon, il rentre dans un cercle vicieux qui lui coutera quelques centaines d’euros en frais pour des honoraires d’avocat ou encore de frais de douanes virtuels. Pis encore, le scam est aussi le moyen favori des usurpateurs d’identité bancaire pour blanchir l’argent dérobé. Vous trouverez plus de détails sur cette pratique dans cet article :

Quelques chiffres en vrac : Evolution des faits constatés d’escroqueries, d’infractions économiques et financières .

Quelques conseils pour se protéger d’une utilisation frauduleuse des moyens de paiement :

L’article Peut-on donner son numéro de carte bancaire? et de nombreuses autres informations dur le site officiel du ministère de l’Intérieur.

P.


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :