L'usurpation d'identité en France

S'informer, se protéger

Posts Tagged ‘usurpation’

Usurpation d’identité de Loic-Xavier Laroche, reportage France 5

Posted by P&A sur 22 novembre 2009


Usurpation d’identité – France5

En écho au premier reportage réalisé par TF1 dans l’émission Sept-à-Huit ( https://protegezvotreidentite.wordpress.com/2009/11/08/video-lhomme-qui-nexiste-plus-de-sept-a-huit-3/) voici un second reportage, chez France 5, dans l’émission « Revu et Corrigé » présentée par Paul Amar.

Posted in Actualités, Videos | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Usurpation d’identité et disques durs

Posted by P&A sur 10 novembre 2009

Vous vous apprêtez à vous débarrasser de votre vieil ordinateur pour en acheter un neuf ? Alors bien entendu, vous avez soigneusement fait le transfert de vos précieuses données sur un disque dur externe afin de les intégrer au nouvel ordinateur; vous avez également formaté votre ancien ordinateur pour effacer toutes les traces de vos activités passées, tous vos fichiers personnels etc… et vous décidez de le « jeter à la poubelle ».

STOP !! NE JETEZ RIEN !!


Veillez à bien effacer les données de votre disque dur
Rappelez-vous qu’il faut réfléchir à deux fois avant de se débarrasser d’objets qui ont contenu ou qui contiennent des données personnelles ! Et l’ordinateur ou le disque dur externe n’échappe pas à la règle, bien au contraire !

Au cours de la vie d’un ordinateur, vous allez créer de nombreux fichiers, installer de nombreux programmes et en supprimer tout autant. Or lorsque que vous placez un document à la corbeille, qu’il s’agisse d’une photo, d’un fichier texte etc… celui-ci n’est pas physiquement supprimé du disque dur . En effet, le document effacé est toujours récupérable par de nombreux moyens et ce, même après un formatage du disque dur !! On trouve en effet sur internet de nombreux logiciels de récupération de fichiers supprimés alors méfiance lorsque votre ordinateur a contenu par le passé des informations sensibles.

Un petit conseil donc pour se protéger de ce danger. Lorsque vous souhaitez supprimer un fichier de manière radicale, il vous faudra employer la plupart du temps un logiciel spécialisé. Je ne vais pas faire de publicité pour un en particulier mais faites une recherche du type « supprimer définitivement un fichier » et vous trouverez votre bonheur. Par ailleurs, si vous souhaitez avoir la conscience tranquille en vous séparant de votre vieil ordinateur, un simple formatage ne suffira pas ! Il faut procéder à ce qu’on appelle un formatage de bas niveau par opposition au formatage de haut-niveau qui est celui le plus souvent pratiqué par le commun des mortels. Pour en savoir plus à ce sujet, je vous conseille cet article
http://www.linternaute.com/hightech/maquestion/hardware/formatage.shtml qui explique précisément la différence entre ces deux formatages.

Enfin, pour les puristes, même un formatage de bas niveau laisse des traces indélébiles sur le disque dur qui restent récupérables. Une petite anecdote, les gendarmes de l’IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale), http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/sites/Gendarmerie/Presentation/PJ/PJ/Police-scientifique-IRCGN possèdent des techniques permettant de récupérer, notamment par résonance magnétique, des informations sur des disques durs en partie détruits ou même brûlés. Donc pour une sécurité maximale, « plantez un clou » dans votre disque dur, ou simplement gardez-le chez vous !

A.

Posted in Comment se fait-on usurper ?, Informatique | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Chronique France Culture : Pénalisation de l’usurpation de l’identité numérique

Posted by P&A sur 10 novembre 2009

Une chronique qui synthétise l’état actuel sur le plan pénal de l’usurpation d’identité et qui propose une perspective très intéressante remettant en question le lobby du fichage biométrique pour une approche plus pragmatique et plus mesurée du problème de l’usurpation d’identité.

Vodpod videos no longer available.

A.

Posted in Actualités, Juridique | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Le Figaro (06/10/2009) : Usurpation d’identité, 474 millions d’euros pour les assureurs et particuliers

Posted by P&A sur 10 novembre 2009

Voici un lien vers un article très intéressant du Figaro, paru le mois dernier lors de la vague d’informations dans les médias Français concernant l’usurpation d’identité. L’article reprend en partie les chiffres du CREDOC et au-delà de ça renvoie vers des témoignages d’individus victimes d’usurpation d’identité.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/10/06/01016-20091006ARTFIG00305-usurpation-d-identite-plus-de-210000-victimes-par-an-.php

A.

Posted in Actualités | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Usurpation d’identité, une escroquerie à la mode (Lyon)

Posted by P&A sur 10 novembre 2009

Suite à la perte de sa carte d’identité une Lyonnaise se fait usurper son identité. Aujourd’hui elle ne peut ni ouvrir une ligne téléphonique ni souscrire à un crédit.

Vodpod videos no longer available.

more about « Usurpation d’identité, une escroqueri…« , posted with vodpod

 

Posted in Actualités, Videos | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Gare à la réexpédition du courrier !!

Posted by P&A sur 9 novembre 2009

Un complément suite à la première partie de la série d’articles sur les différentes façons de se faire usurper son identité. Un lecteur m’a signalé notamment que l’absence de réexpédition du courrier après un déménagement pouvait également donner lieu au vol de lettres contenant des informations personnelles.

Je vous rappelle à ce titre la démarche à suivre pour exiger la réexpédition de votre courrier vers une autre adresse que vous soyez un particulier ou une entreprise : rendez-vous sur le site http://www.laposte.fr/reexpedition/ où vous pourrez découvrir les différents types d’offres de réexpéditions, qu’elles soient définitives (déménagement…) ou temporaires (vacances, locaux provisoires…).

A.

Posted in Comment se fait-on usurper ? | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Usurpation d’identité : les dangers au domicile

Posted by P&A sur 9 novembre 2009

L’étude du CREDOC, évoquée dans un précédent article, révèle que l’année passée près de 213000 usurpations d’identité avérées ont été relevées en France, soit 39% de plus que le nombre de cambriolages effectués au domicile principal pendant la même période ! Or s’il semble logique à tout un chacun d’avoir une serrure solide à sa porte, des volets aux fenêtres qui ferment correctement et pourquoi pas un système d’alarme en plus, il est beaucoup moins naturel de faire attention aux documents que l’on jette à la poubelle, d’identifier l’origine de chaque mouvement sur son compte en banque, ou de prendre garde aux nombreuses informations que l’on disperse sur internet ou auprès d’entreprises plus ou moins fiables. Or s’il y a bien une chose à propos de laquelle les usurpateurs sont au courant, c’est certainement de notre manque de vigilance à la maison, à l’extérieur, au travail ou sur internet. Et quand bien même les mesures de précautions que nous allons exposer seraient respectées, nous montrerons par la suite que de nombreuses failles sur lesquelles vous n’avez a priori pas de contrôle sont très facilement exploitables par les usurpateurs.

Quelques chiffres très révélateurs avant de rentrer dans le vif du sujet. Toujours selon le CREDOC, 80 % des poubelles des Franciliens contiendraient au moins un document pouvant servir à l’usurpation d’identité et 20 % des poubelles compteraient des données bancaires.

Autrement dit, dans notre rue, nous mettons à dispositions bon nombre d’informations susceptibles d’être exploitées par des personnes malintentionnées. Typiquement, les usurpateurs paient des personnes pour faire la fouille des poubelles et collecter tout types de documents qui de près ou de loin peuvent servir à usurper une identité (dans un prochain article nous présenterons les documents requis pour obtenir un document administratif offciel tel qu’un passeport, une CNI, un permis de conduire…). Voici une liste non exhaustive de certains de ces documents :

  • les factures (d’électricité, gaz, téléphone) qui peuvent servir de justificatif de domicile etc…
  • des documents bancaires (relevés de compte, codes confidentiels, identifiants)
  • des documents que vous avez écrits ou reçus par courrier contenant des informations compromettantes ou permettant d’obtenir un renseignement personnel (lieu de naissance, date de naissance…)
  • reçus de carte de crédits, factures de paiements électroniques (même si désormais le numéro de carte de crédit est le plus souvent masqué en partie)
  • bien d’autres, n’hésitez pas à citer ceux que j’aurais oubliés…

Ces documents que l’on trouve dans les poubelles sont pour une grande majorité arrivés chez vous par le courrier et de fait la boîte aux lettres constitue la seconde faille sécuritaire de votre domicile. Il est en effet souvent facile de dérober une facture EDF, ou téléphonique… Bien que plus rare, il est également possible de s’emparer d’une carte de crédit reçue par la poste, d’offres de crédits pré-approuvés etc…

En résumé, ayez à l’esprit que même certains documents, a priori anodins, peuvent être très utiles à un usurpateur qui collecte des informations sur vous. C’est la somme des informations obtenues qui lui permettra d’usurper votre identité.
Attention donc aux poubelles, et vigilance concernant la boîte aux lettres !!

A.

Posted in Comment se fait-on usurper ? | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Vidéo « L’homme qui n’existe plus » de Sept-à-Huit

Posted by P&A sur 8 novembre 2009

L’exemple très concret de l’étendue des ravages d’une usurpation d’identité : le cas de Loïc-Xavier Laroche.

Vodpod videos no longer available.

Posted in Actualités, Videos | Tagué: , , | 1 Comment »

Usurpation d’identité : présentation juridique

Posted by P&A sur 8 novembre 2009

En Juin 2009, pour la première fois en France, une véritable enquête au niveau national s’est penchée sur la question de l’usurpation d’identité. Parmi les résultats obtenus, on apprend que près des trois quarts des personnes interrogées déclarent « avoir entendu parler de l’usurpation d’identité ». Toutefois, l’enquête en question, réalisée par le CREDOC (Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie), ne permet pas de déterminer si les personnes interrogées savent précisément ce que l’on qualifie d’usurpation d’identité et quel est son statut juridique aujourd’hui en France. En guise de premier article, revenons donc une bonne fois pour toute sur l’état actuel des choses.

  1. Volet juridique actuel
  2. L’article 434-23 du Code Pénal stipule :

    Le fait de prendre le nom d’un tiers, dans des circonstances qui ont déterminé ou auraient pu déterminer contre celui-ci des poursuites pénales, est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75000 euros d’amende.

    Est punie des peines prévues par le premier alinéa la fausse déclaration relative à l’état civil d’une personne, qui a déterminé ou aurait pu déterminer des poursuites pénales contre un tiers.

    Autrement dit, on appelle usurpation d’identité le fait de prendre intentionnellement l’identité d’une autre personne, le plus souvent à des fins frauduleuses et dans des proportions variables. Cependant, le Code Pénal distingue l’usurpation d’identité entraînant des poursuites pénales pour la victime usurpée (punissable de 5 ans d’emprisonnement et 75000 euros d’amende) de l’usurpation d’identité à des fins diffamatoires, infraction qui relève de l’article 29, de la loi du 29 juillet 1881 :

    Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation. La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés.

    En résumé, à moins de faire encourir à sa victime des poursuites pénales, ainsi que dans quelques autres cas particuliers (tels que l’utilisation d’une fausse identité pour un document destiné à l’administration,  ou l’obtention sous un faux nom d’un extrait de casier judiciaire), il y a un véritable vide juridique en terme de répression sur l’usurpation d’identité. Seule une « infraction principale » permet la prise en considération de l’usurpation d’identité en tant qu’infraction connexe. Concrètement, si Monsieur X fait usage de la boîte mail de Monsieur Y sans toutefois en faire un outil de diffamation, Monsieur X ne peut être poursuivit.

  3. Le projet de loi d’orientation et de programmation pour la performance de le sécurité intérieure
  4. Ce projet de loi prévoit la création de deux nouvelles incriminations en matière d’usurpation d’identité. Ces deux infractions seront regroupées dans l’article 222-16-1 nouveau du Code Pénal :

    « Le fait d’utiliser, de manière réitérée, sur un réseau de communication électronique l’identité d’un tiers ou des données qui lui sont personnelles, en vue de troubler la tranquillité de cette personne ou d’autrui »

    « Le fait d’utiliser, sur un réseau de communication électronique, l’identité d’un tiers ou des données qui lui sont personnelles, en vue de porter atteinte à son honneur ou à sa considération »

    L’analyse de ce nouvel article du Code Pénal sur le site http://www.foruminternet.org/ souligne en particulier que

    « Ce n’est pas ici l’usurpation d’identité en tant que telle qui est interdite mais le fait d’utiliser une identité dans des objectifs précis et limitativement énumérés »

    Il est également intéressant de remarquer qu’il n’est pas précisé si la notion d' »identité d’un tiers » prend en compte les identifiants de connexions, les pseudos, mots de passe etc… Seules les jurisprudences successives pourront spécifier ce point là. Le Code Pénal prévoit pour ces deux infractions une peine d’un an d’emprisonnement et 15000 euros d’amende.

Voilà pour un aperçu de l’aspect purement juridique du problème de l’usurpation. S’il était nécessaire d’aborder ce point dès le premier article de ce blog, il  n’en reste pas moins que l’objectif central du blog reste la protection des Français contre l’usurpation d’identité. En particulier, les prochains articles traiteront de manière très concrète de l’usurpation d’identité, celle que l’on rencontre au quotidien. N’hésitez pas à réagir à ces articles ou à nous corriger en cas d’imprécisions !

A.

Posted in Juridique | Tagué: , , , | Leave a Comment »